Lait de croissance

 

 

Cette étude à été faite par une diététicienne, qui est passionnée par ce métier, qui évolue sans cesse et pousse à se remettre en questions.

Elle a créer un blog afin de vous faire partager davantage ses analyses concernant la nutrition.

Et pour lancer ce nouveau thème, elle nous parle du lait de croissance, recommandé vivement par la majorité des pédiatres aux parents d'enfants âgés de 1 à 3 ans.

 

Je vous est fait un copier coller de son article qui est vraiment trés instructif à mon goût http://qui-aime-cuisiner-aime-manger.over-blog.com/article-coup-de-gueule-sur-le-lait-de-croissance-108543187.html :

La nutrition pédiatrique est un domaine où nous sommes tous crédules et captifs. Si le médecin dit ceci ou cela, nous exécutons. Ca n'est pas pour autant qu'il nous faut abandonner notre esprit critique.

Je suis la 1ère concernée, puisque ma fille de 15 mois prend du lait de croissance depuis 3 mois, sur les conseils de ma pédiatre.

Je n'avais pas creusé la question, jusqu'au jour où je me suis "amusée" à lire la composition nutritionnelle de ce lait de croissance ( sacré jeu, me direz vous ;-) ). La mention "huile de palme" dans la liste des ingrédients m'a juste fait bondir, et j'ai donc poussé mon analyse un peu plus loin, et réalisé quelques calculs afin de savoir si ce lait de croissance est vraiment indispensable. Voici donc ci dessous un résumé de cette analyse.

 

Selon les médecins, le lait de croissance serait donc plus "adapté" pour les petits enfants âgés de 1 à 3 ans. Leurs arguments ( ou plutôt ceux des laboratoires commercialisant le lait de croissance!) reposent sur le fait que le lait de vache est trop riche en protéines, pas assez riche en fer et vitamine D (éléments surlignés en rouge dans les tableaux de ration ci dessous)
Qu'en est il?
- Le lait de vache est en effet légèrement plus protéiné que le lait de croissance. Mais la différence n'est que de 2g de protéines pour 500ml de lait demi écrémé consommé, ce qui est insignifiant. L'intérêt du lait de croissance ne repose donc pas sur son faible apport protéique.
- En ce qui concerne l'apport en fer, il est incontestable que le lait de vache en contient bien moins que le lait de croissance. Mais les bébés>12 mois ont également des apports alimentaires en parralèle du lait qu'ils consomment: ainsi, si leur alimentation est équilibrée ( cf la liste des aliments inclue dans les 2 rations ci dessous), l'apport en fer journalier atteint quasiement les ANC ( apports nutritionnels conseillés) en cas de consommation de lait de vache. Par contre l'utilisation de lait de croissance provoque un apport en fer bien supérieur aux ANC ( et donc non nécessaire, voir même délétère, aucune étude fiable n'ayant été réalisée sur les éventuels effets secondaires d'un apport excessif en fer alimentaire). La nécessité de couvrir les besoins en fer des bébés n'est donc pas un argument permettant d'expliquer l'intérêt du lait de croissance.
- Pour ce qui est de la vitamine D, le lait de vache en est quasiement exempt, tandis que le lait de croissance en apporte une quantité remarquable. Mais à quoi cela sert-il, puisque nous supplémentons nos bambins jusqu'à l'âge de 18-24 mois en vitamine D?! Encore une fois, le risque de carence en vitamine D ne représente pas un argument justifiant de donner du lait de croissance aux bébés de 1 à 3 ans.
- Petit focus également sur l'apport en lipides ( =graisses). Les laboratoires commercialisant du lait de croissance ne se privent pas pour mettre en avant l'apport en acides gras essentiels de leur lait. La proportion d'AGP ( acides gras polyinsaturés, dont les oméga 3 et 6, dont la consommation est conseillée) est pourtant plus importante dans le lait de vache! La faute peut être à la présenced'huile de palme dans le lait de croissance? La qualité des graisses contenues dans le lait de croissance est donc purement artificielle, et issue de sources alimentaires que tout diététicien décommande fortement.

- Je terminerai par la liste des ingrédients constituants le lait infantile. Celle ci est longue comme le bras, pas moins d'une vingtaine d'ingrédients! Le lait de vache quant à lui ne contient... que du lait de vache.

Pour conclure, l'utilisation de lait de croissance se justifie uniquement chez les enfants de 1 à 3 ans qui ne mangent absolument pas équilibrés, et pour qui le risque de carence en fer, vitamine D est donc avéré.

Pour les autres, et beaucoup d'enfants sont concernés, la consommation de lait de vache est toute aussi appropriée. ( et coûte 30% moins cher).

Nous pouvons féliciter les professionnels du marketing, qui ont réussi un coup de maître en rendant le lait de croissance indispensable aux yeux de tous les pédiatres et parents d'enfants.

 

Source : http://qui-aime-cuisiner-aime-manger.over-blog.com/article-coup-de-gueule-sur-le-lait-de-croissance-108543187.html

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×