Vers une discipline positive

Guidez votre enfant grâce à une discipline positive

 

Apprendre la discipline à votre enfant est l’une des choses les plus importantes que vous ferez en tant que parent. C’est aussi l’une des plus difficiles. Une discipline saine assure un milieu familial réconfortant.

Une discipline positive oriente l’enfant et contribue à son apprentissage. Elle aide votre enfant à grandir et à être une personne heureuse, dotée :

  • d’estime de soi (qui se sent bien avec elle-même);
  • de respect envers les autres;
  • d’habiletés pour l’aider à résoudre des problèmes et à affronter la vie.

La façon dont vous enseignez la discipline à votre enfant dépend de son âge, de son étape de développement, de sa personnalité et de nombreux autres facteurs, mais certains idées de base peuvent vous orienter.

La Société canadienne de pédiatrie déconseille vivement le châtiment corporel, y compris la fessée. Le châtiment corporel peut blesser votre enfant, physiquement et affectivement. Il existe d’autres moyens plus efficaces d’aborder la discipline avec votre enfant.

Comment favoriser un bon comportement

Si l’enfant se comporte bien, ce n’est pas seulement par chance. Les parents ont beaucoup à faire pour favoriser un bon comportement. Il est utile de savoir ce qui influe sur le comportement de votre enfant.

Les forces extérieures désignent les aspects sur lesquels la famille exerce un certain contrôle, y compris :

  • l’espace physique : Si l’environnement est calme, confortable et organisé, votre enfant sera plus susceptible de bien se comporter,
  • le matériel : Des jouets qui conviennent à l’âge de votre enfant l’intéresseront et le divertiront.
  • la routine : Organisez votre journée de manière que votre enfant sache à quoi s’attendre. Prévoyez des activités planifiées et des activités libres, des périodes de calme et de jeu actif. Essayez de passer une partie de toutes vos journées à jouer dehors.
  • les heures de sommeil : Les siestes sont importantes pour les jeunes enfants et devraient s’intégrer à votre routine. Dans la mesure du possible, ne variez pas l’heure du coucher et du lever.
  • l’alimentation : Un enfant affamé peut être enfant irritable. Prenez les repas à heures régulières et offrez des collations saines entre les repas.
  • les amis : La manière dont les amis de votre enfant le traitent aura une influence sur son comportement.
  • *la télévision et les autres médias* : Limitez le temps d’écran de votre enfant. Les émissions pour enfants de qualité favorisent un bon comportement, mais les émissions et les jeux violents peuvent rendre votre enfant anxieux et encouragent un comportement agressif chez certains enfants.

Les forces internes sont les choses indépendantes de votre contrôle. Votre enfant a son propre tempérament (un type de comportement inné) qui influe sur ses réactions aux événements et aux personnes qui forment son univers. Il a aussi une personnalité unique que vous apprendrez à comprendre au fil du temps. Vous pouvez soutenir votre enfant en :

  • respectant ses sentiments et ses pensées;
  • respectant ses idées et ses commentaires;
  • étant honnête avec lui;
  • l’écoutant lorsqu’il parle.

Comment l’étape de développement de mon enfant agit-elle sur son comportement?

Le comportement de votre enfant est intimement lié à son âge et à l’étape de son développement, c’est-à-dire ce qu’il peut faire, ce qu’il apprend, comment il comprend et expérimente le monde qui l’entoure. Si vous savez à quoi vous attendre de votre enfant à mesure qu’il grandit, vous pouvez utiliser des moyens qu’il comprend pour lui apprendre la discipline.

 Comportement normalCe que peuvent faire les parents
Nourrisson
Moins d’1 an
  • Pleure pour faire connaître ses besoins.
  • Explore partout.
  • Apprend par le toucher, le goût, l’odorat, la vue et l’ouïe.
  • Laissez votre bébé apprendre à se consoler lui-même. Si vous réconfortez votre enfant lorsqu’il est malade, qu’il se fait mal ou qu’il est triste plutôt que de l’ignorer ou de minimiser ses sentiments, vous l’aiderez à apprendre à se consoler lui-même.
  • Dites non à votre bébé lorsqu’il fait quelque chose que vous ne vous ne voulez pas qu’il fasse, s’il vous mord, par exemple.
  • N’utilisez pas les techniques comme la période de réflexion ou les conséquences.
Jeune tout-petit
1 à 2 ans
  • Commence à tester ses limites en explorant son autonomie.
  • Peut être craintif au moment d’être séparé de vous.
  • Apprend à dire non.
  • Curieux, aime explorer.
  • Trop jeune pour se souvenir des règles.
  • Créez un milieu sécuritaire que votre enfant peut explorer.
  • Donnez de l’attention à votre enfant lorsqu’il se conduit bien.
  • Utilisez la réorientation suivie d’une brève explication (« Non : chaud »).
Grand tout-petit
2 à 3 ans
  • Devient plus autonome.
  • Devient frustré lorsque vous fixez des limites, et le fait savoir.
  • Devient très possessif, ne comprend pas le concept de « à moi » par rapport à « à quelqu’un d’autre ».
  • Se laisse facilement distraire.
  • Il est bon que votre enfant ressente une certaine frustration pour commencer à apprendre à résoudre des problèmes, mais souvenez-vous que votre enfant sera incapable d’affronter certaines situations.
  • Donnez des choix lorsque vous le pouvez.
  • Utilisez la période de réflexion pour décourager les principaux comportements indésirables, comme les coups.
  • Expliquez brièvement pourquoi le comportement est inacceptable.
Enfant d’âge préscolaire
3 à 5 ans
  • Devrait être en mesure de mieux accepter les limites, mais ne prend pas toujours les bonnes décisions.
  • Essaie de plaire et veut se sentir important.
  • Peut respecter des directives simples.
  • Peut faire des choix.
  • Pose beaucoup de questions.
  • Est autonome.
  • Essaie de dire quoi faire aux autres enfants.
  • Peut rapporter.
  • Votre enfant a besoin de règles claires et constantes.
  • Donnez l’exemple par vos propres actions.
  • La période de réflexion continue de représenter une bonne technique.
  • De petites conséquences, adaptées à l’incident, fonctionnent aussi.
  • L’approbation et les louanges encouragent votre enfant à adopter de bons comportements.
  • Les longs sermons ne fonctionnent pas.

Que faire pour favoriser un bon comportement?

  • Passez du temps seul avec votre enfant tous les jours.
  • Soyez réconfortant. Donnez des câlins, des caresses ou une petite tape sur le dos à votre enfant.
  • Si votre enfant est triste ou en colère, respectez ses sentiments. Essayez de comprendre les raisons de sa tristesse ou de sa colère.
  • Faites des choses amusantes. Riez ensemble.
  • Si vous faites une promesse, faites de votre mieux pour la tenir. Il est important que votre enfant vous fasse confiance, et il voudra que vous lui fassiez confiance.
  • Cherchez toujours des occasions de féliciter votre enfant de son bon comportement.
  • Ignorez les petits incidents. Avant d’élever la voix, demandez-vous : « Est-ce que c’est important? »

 

Source : http://www.soinsdenosenfants.cps.ca/handouts/guiding_with_positive_discipline

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site